festival orgue

charolles

W-E de Pentecôte

3·4·5 JUIN

20h30

vendredi 3 JUIN

Ensemble

La Nébuleuse

direction Gabriel Rignol

(en partenariat avec le CNSMD de Lyon)

programme

« Le voyage de Rome »

œuvres de Marc-Antoine Charpentier
Claudio Monteverdi, Giacomo Carissimi
Domenico Mazzocchi, Marin Marais

Imaginé et créé autour du "Voyage de Rome" de Marc Antoine Charpentier, ce programme retrace la formation de cet illustre compositeur français en Italie. Il y étudie notamment l'écriture à 6 parties vocales, forme d'écriture extrêmement rare à l'époque en Italie comme en France. L'un des premier compositeur à s'essayer à cet effectif si particulier n'est nul autre que Claudio Monteverdi, lorsqu'il met en musique un magnifique poème de Pétrarque (Or che'l Ciel). Suivant son exemple, Domenico Mazzocchi et Giacomo Carissimi utiliseront aussi cet effectif, le premier dans son opéra "La Catena d'Adone" et le second dans son oratorio "Jephté". Lorsque Marc-Antoine Charpentier se rend en Italie dans les années 1665 pour étudier auprès de ces deux maîtres, le voyage de Rome - tradition pour tout artiste du XVIème et début du XVIIème siècle - est tombé en désuétude. Toute sa vie, son style empreint d'italianismes lui vaudra autant de détracteurs que d'admirateurs.

Capture d’écran 2022-02-22 à 19.48.20.png

biographie

Créé en 2021 par des étudiants des CNSMD de Lyon et Paris et de la Schola Cantorum de Bâle sous l’impulsion de Gabriel Rignol, l'ensemble la Nébuleuse se consacre à l'exploration du monde musical baroque, et accorde une importance prépondérante aux passerelles entre répertoires vocaux et instrumentaux. En 2021 l'ensemble a été en résidence à la Chapelle de la Trinité (Lyon) et au Phare - Cité Musicale (Pont Croix) et est lauréat boursier de Mécénat Musical Société Générale pour l’année 2021.

Haut Dessus 1 - Jeanne BERNIER

Haut Dessus 2 - Marie PETIT DESPIERRE

Dessus - Clémence NICLAS

Bas dessus - Camille FRITSCH

Haute contre - Brice CLAVIEZ-HOMBERG

Taille - Almeno GONÇALVES

Basse Taille - IMANOL IRAOLA

Basse - Olivier BIZOT

Dessus de Viole - Lukas SCHNEIDER

Dessus de Viole - Layal RAMADAN

Flute - Emma CRUMPTON

Flute - Armance MERLE

Basse de Viole - Manon PAPASERGIO

Basse de Violon - Dorine LEPELTIER-KOVACS

Orgue - Margot XURIGUERA

Théorbe - Gabriel RIGNOL

 

20h30

samedi 4 JUIN

Paul Goussot

Organiste titulaire de l'orgue Dom Bedos
de l'Abbatiale Ste-Croix de Bordeaux
Professeur d'orgue au conservatoire Rueil-Malmaison

fond06.png

programme

« Suavioris harmoniae »

œuvres de Johann Sebastian Bach, Georg Muffat, Georg Friederich Haendel, Henry Purcell, Dietrich Buxtehude, improvisation

biographie

Organiste, claveciniste, improvisateur, Paul Goussot est titulaire de l’orgue Dom Bedos (1748) de l’Abbatiale Ste-Croix de Bordeaux. En 2014, il est nommé professeur d’orgue au Conservatoire de Rueil-Malmaison, succédant ainsi à une lignée de professeurs prestigieux : Marie-Claire Alain, Susan Landale et François-Henri Houbart. En 2019, il devient également co-titulaire du grand-orgue Cavaillé-Coll de St-Maurice de Bécon (1865) aux côtés de Thomas Monnet.

Né en 1984 à Bordeaux, il est admis à l’âge de 16 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il reçoit l’enseignement d’Olivier Baumont, Blandine Rannou, Michel Bouvard, Olivier Latry, Jean-Claude Raynaud, Jean-Baptiste Courtois, Thierry Escaich, Philippe Lefebvre et Jean-François Zygel. Il y obtient 5 premiers prix en clavecin, orgue, harmonie, contrepoint, fugues et formes, les prix de basse-continue et d’improvisation, et deux Masters de pédagogie en clavecin et en orgue. Au cours de ses études, Paul Goussot est lauréat-boursier de la Fondation Meyer ainsi que lauréat-boursier de l’Adami.

Lauréat des concours internationaux de Bruges et de Saint-Maurice (Suisse), Paul Goussot remporte successivement le premier prix d’improvisation au concours international de Luxembourg, le premier prix d’improvisation du 26ème concours international d’orgue de St-Albans, puis en 2012, le premier prix et le prix du public au 49ème concours international d’improvisation de Haarlem.

Invité dans de prestigieux festivals d’Europe et aux USA : Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris, Festival de la Roque d’Anthéron, Dudelange (Luxembourg), Magadino (Suisse), Berlin (Dom, Gedächtnis-Kirche), Bergamo (Italie), St-Albans (Royaume-Uni), Haarlem (Pays-Bas), New-Orleans (Cathedral, Historic Collection), Cleveland (Museum of Art), il s’est produit en compagnie d’artistes renommés comme le pianiste Christian Ivaldi, l’organiste Olivier Latry, la violoniste Marina Chiche ou encore le comédien Benjamin Lazar.

En octobre 2009, Paul Goussot est nommé First Young Artist in Residence à la cathédrale de La Nouvelle-Orléans. Lors de ce séjour, il donne plusieurs concerts à l’orgue et au clavecin, se produit avec des membres du LPO (Louisiana Philarmonic Orchestra), et assure également des activités pédagogiques.

L’improvisation tient une place essentielle dans son activité. Passionné par le cinéma muet, il a accompagné plusieurs projections au Musée d’Orsay, à la Cinémathèque Française et à la Maison de la Radio (Cuirassé Potemkine d’Eisenstein).

Régulièrement invité en tant qu’enseignant en France et à l’étranger, Paul Goussot a animé des classes de maître au CNSMDP, à l’Académie d’Altenberg (aux côtés de Wolfgang Seifen et Johannes Mayr), et il sera l’invité de la Schola Cantorum de Bâle en 2020.

 
 

17h00

dimanche 5 JUIN

Correspondances

Ensemble

direction Sébastien Daucé

Capture d’écran 2022-02-23 à 17.32.49.png

programme

Un siècle après les épisodes tragiques des guerres de religion entre catholiques et protestants, l’Europe se retrouve à nouveau au XVIIème siècle dans une relative période de sérénité. De chaque côté du Rhin, de nouvelles formes de spiritualité et de cérémonial vont émerger et forger de nouveaux codes, notamment à travers la musique. Les pratiques religieuses domestiques vont également évoluer. Le rite protestant va se concentrer sur une forme d’austérité pour favoriser la concentration sur les Écritures.
C’est dans ce contexte que va naître notamment à Lübeck une tradition de concert spirituel dans l’espace de cercles plus intimistes, distincts de la liturgie traditionnelle. Les désormais célèbres soirées musicales dénommées ‘Abendmusik’ apparaissent au milieu du XVIIème siècle et vont prendre place dans l’église Sainte-Marie de Lübeck en rassemblant des cercles dévots de plus en plus importants. Dietrich Buxtehude s’inscrit dans cette tradition de dévotion luthérienne qui perdurera jusqu’au 19ème siècle et qui fera la renommée musicale du Nord de l’Allemagne.
Correspondances joue l’un des cycles de cantates sacrées les plus connus du compositeur : les Membra Jesu Nostri sont composés de sept cantates sacrées sur la Passion du Christ.
Ces œuvres denses et mystiques nourriront l’imaginaire du jeune Bach, fasciné par la musique de Buxtehude. La cantate 106 illustre parfaitement cette idée du son, qui les lie intimement : mêlées aux flûtes et aux violes, la douceur des voix et des harmonies mène l’âme tout droit au paradis.



 

Dieterich Buxtehude

« Membra Jesu Nostri »

(cantate BWV 106)

« Actus Tragicus »

Johann Sebastian Bach

biographie

Fondé à Lyon en 2009, Correspondances réunit sous la direction du claveciniste et organiste Sébastien Daucé une troupe de chanteurs et d’instrumentistes, tous spécialistes de la musique du Grand Siècle. En quelques années d’existence, Correspondances est devenu une référence dans le répertoire de la musique française du XVIIè siècle. Sous les auspices des correspondances baudelairiennes, l’ensemble donne aussi bien à entendre une musique aux sonorités qui touchent directement l’auditeur d’aujourd’hui qu’à voir des formes plus originales et rares telles que l’oratorio ou le ballet de cour portés à la scène.
 

L’attachement de l’ensemble autant à faire revivre des compositeurs à la renommée déjà confirmée qu’à revivifier l’image de musiciens peu connus aujourd’hui mais joués et plébiscités en leur temps a donné naissance à seize enregistrements salués par la critique : Chocs de Classica, ffff de Télérama, Diapasons d’Or, Prix de la Critique Allemande du Disque, Echo Preis du World Premiere Recording of the Year 2016...
 

Tous ces enregistrements témoignent des fondamentaux de l’ensemble et de l’esprit de découverte qui y prévaut : avec Marc-Antoine Charpentier Etienne Moulinié, Henry du Mont dans ou encore Michel-Richard de Lalande. La parution “Perpetual Night” explore la naissance de la monodie anglaise au 17ème siècle avec la voix de l’alto Lucile Richardot. Fruit d’un travail de recherche de trois ans, la reconstitution exceptionnelle de la partition du Ballet Royal de la Nuit a permis de redécouvrir un moment musical majeur du XVIIè siècle, jusqu’alors inouï et qui inaugura le règne du Roi Soleil.Après le succès public et critique du Concert Royal de la Nuit (harmonia mundi,2015),l’ensemble a retrouvé ce spectacle extraordinaire en 2017 et en 2020 au théâtre de Caen, dans une mise en scène contemporaine de Francesca Lattuada. La captation de ce spectacle hors-normes est parue dans un coffret rassemblant enfin l’intégralité de la musique.
 

Correspondances est en résidence au théâtre de Caen. Il est ensemble associé à l’Opéra et la Chapelle du Château de Versailles, au Musée du Louvre et au Théâtre de l’Aquarium à la Cartoucherie.

Correspondances est soutenu par le Ministère de la Culture – DRAC Normandie, la Région Normandie, la Ville et le théâtre de Caen.

Le mécénat de la Caisse des Dépôts et Mécénat Musical Société Générale sont grands mécènes de l’ensemble Correspondances. L’ensemble est aidé par la Fondation Correspondances qui réunit des mélomanes actifs dans le soutien de la recherche, de l’édition et de l’interprétation de la musique du XVIIème siècle. Il reçoit régulièrement le soutien de l’Institut Français, du Centre National de la Musique, de l’Adami et de la Spedidam pour ses activités de concert et discographiques.

L’ensemble Correspondances est membre d’ARVIVA - Arts vivants, Arts durables, et s’engage pour la transition environnementale du spectacle vivant. L’ensemble est membre de la FEVIS, du Profedim et du Réseau Européen de Musique Ancienne.

Dessus - Gwendoline BLONDEEL,

Marie-Frédérique GIROD, Perrine DEVILLERS, NN
Bas dessus - Blandine de SANSAL
Haute contre - NN
Tailles - Antonin RONDEPIERRE,
Davy CORNILLOT
Basses - Etienne BAZOLA, NN
Violons - Simon PIERRE, Josèphe COTTET
Flûtes - Lucile PERRET, NN
Violes de Gambe - Mathilde VIALLE,

Étienne FLOUTIER, NN
Théorbe - NN
Orgue - Matthieu BOUTINEAU
Clavecin et direction - Sébastien DAUCÉ

ensemble-correspondances.jpg

festival orgue

charolles

... en marge du festival, une visite guidée gratuite du Musée du Prieuré de Charolles !
Départ depuis l'église du Sacré-Coeur
le dimanche 5 juin à 15h00

BILLETTERIE

3·4·5 JUIN

festival orgue

charolles

 

TARIFS POUR  LES 3 CONCERTS

 

• billet l’unité.................................................... 20 €

• billet à l’unité adhérent..................... 15 €

• PASS 3 concerts adhérent............. 35 €

• gratuité : < 18 ans, étudiant, demandeur d’emploi, minima sociaux

 

Placement libre

Il vous est chaleureusement recommandé

d'arriver en avance afin de choisir

tranquillement vos places

 

BILLETTERIE EN LIGNE

 

Pour être sûr d'obtenir vos places, il est fortement conseillé de les acquérir en ligne

(ATTENTION fermeture de la billetterie en ligne le jeudi 2 juin)

• via la page de l'association sur le site sécurisé Helloasso, ici :

 

BILLETTERIE SUR PLACE

 

Ouverture de la billetterie 45 minutes avant chaque concert

(Dans la limite des places disponibles)

ADHÉSION À L'ASSOCIATION

des Amis de l'Orgue de Charolles

sur place, lors de tous les concerts

par courrier, formulaire téléchargeable ici

en ligne, via la page de l'association sur le site sécurisé Helloasso, ici :